AFFI - Association Francaise de Finance (French Finance Association)

Vous êtes ici : Accueil » Revue FINANCE » Consulter un numéro
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Consulter un numéro

Volume 9 - Numéro 2

décembre 1988

Les options sur devises : une revue des modèles théoriques et des travaux empiriques - 15 décembre 1988

Chesney, Marc; Loubergé, Henri

The purpose of this article is to present the state of the art and draw some conclusions from recent theoretical and empirical research in currency option pricing over the years 1983-1987. The authors first present foreign exchange options and indicate their usefulness for various operators. They also recall some rational pricing relationships which should be met at every instant on currency option markets. Special importance is devoted to the pricing formula proposed by Garman and Kholhagen for European currency options. Recent models, no longer based on the simplifying assumption of a lognormal distribution for the exchange rate, are also presented. The last section summarizes the principal results from empirical work on currency option markets efficiency and the predictive accuracy of pricing models.

Le but de cet article est de faire le point sur les enseignements que l'on peut tirer des recherches théoriques et empiriques consacrées aux options sur devises durant la période 1983-1987. Après avoir présenté les options sur devises et souligné leur intérêt pour différentes catégories d'opérateurs, les auteurs exposent quelques relations fondamentales qui doivent être vérifiées en tout temps sur ce marché. Une attention toute particulière est accordée à l'examen de la formule de Garman et Kohlhagen, permettant de déterminer, sous certaines hypothèses, le « juste prix » d'une option de type européen. Les auteurs présentent également de nouvelles formules qui, contrairement à la précédente, ne reposent pas sur l'hypothèse simplificatrice d'une distribution log-normale du taux de change. La dernière partie passe en revue les principaux résultats des travaux empiriques portant sur l'efficience des marchés d'options sur devises et sur l'adéquation des formules d'évaluation proposées.

Télécharger le fichier

Les prises de contrôle sur le marché français enrichissent-elles les actionnaires ? - 15 décembre 1988

Husson, Bruno

The study rests on a sample of takeovers (cash and exchange tender offers and controlling block trades) that occurred between 1972 and 1983 on the French market. Its purpose is to measure the market reaction to the announcement of these operations using the event study methodology. The results obtained show significant gains for target shareholders and indicate that the offer premium is a function of the means of payment (cash or stock) and the bidder objective (gain of control or increase of a prior shareholding). Concerning the bidding firms, the abnormal performance are much lower and often statistically insignificant. Therefore, the ability of takeovers to generate synergies is questionable.

L'étude s'appuie sur un échantillon de prises de contrôle (offres publiques d'achat, offres publiques d'échange et négociations de blocs) intervenues sur le marché français au cours de la période 1972-1983. Elle a pour objet d'analyser la réaction du marché financier à l'annonce de ces opérations. Les résultats obtenus font apparaître des gains importants pour les actionnaires des sociétés acquises et montrent que les primes obtenues dépendent à la fois du mode de paiement proposé par l'acquéreur (règlement en espèces ou échange de titres) et de l'objectif poursuivi (obtention du contrôle ou consolidation d'une participation préexistante). En revanche, les performances enregistrées par les entreprises acquéreuses sont peu significatives, si bien qu'il subsiste un doute sur l'aptitude des opérations analysées à dégager des synergies.

Télécharger le fichier

Le rationnement du crédit : une synthèse - 15 décembre 1988

Lobez, Frédéric

This paper covers the recent developments on credit rationing. It examines the various market imperfections which can lead to credit rationing. The supply of incentives loan contracts in then studied and its interaction with credit rationing is detailed. Some macroeconomic implications are also derived.

Ce travail de synthèse sur le rationnement du crédit met tout d'abord en évidence les causes de ce phénomène en insistant plus particulièrement sur les imperfections du marché. Nous discutons ensuite de l'intérêt, dans un contexte d'information asymétrique, de l'offre de contrats de prêts incitatifs incluant des garanties et de l'impact de telles stratégies sur le rationnement. Enfin, dans une dernière partie, nous nous intéressons aux aspects macro-économiques du rationnement.

Télécharger le fichier

Théorie économique de la nationalisation et de la privatisation - 15 décembre 1988

Rosa, Jean-Jacques

An optimization model of rational government behavior in a political equilibrium framework is presented. The optimal allocation of assets between private shareholders and the State is derived. In full equilibrium the value of firms is the same for both types of investors. On the government side, the budget and the public sector being alternative instruments for maximizing political support, the scope of the public sector is continuously adapted, determining a nationalization or privatization move, according to the evolution of costs of taxation and debt.

Cet article explique les politiques de nationalisation et de privatisation d'un gouvernement rationnel dans le cadre d'un modèle d'optimisation politico-fiscal. L'allocation optimale du capital des entreprises entre les actionnaires privés et l'État détermine, à l'équilibre, une parité de valeur pour chaque type d'enchérisseur. Du côté de l'État, comme le secteur public constitue un instrument alternatif au budget dans la poursuite de la maximisation des votes, la valeur de l'entreprise à vendre ou à acheter évolue en fonction du coût social de l'impôt et du coût de l'endettement. Les mouvements de privatisation ou de nationalisation seront donc déterminés par l'évolution de ces variables.

Télécharger le fichier

Incertain et information - 15 décembre 1988

Allaz, Blaise

Télécharger le fichier

Analyse financière et gestion des valeurs mobilières - 15 décembre 1988

Albouy, Michel

Télécharger le fichier

International Investments - 15 décembre 1988

Fontaine, P.

Télécharger le fichier

De nouvelles théories pour gérer l'entreprise - 15 décembre 1988

Albouy, Michel

Télécharger le fichier